Nouveaux financements pour la fintech nigériane

30/10/2018 11:56:20

Le secteur bouillonnant de la fintech nigériane ne laisse pas les investisseurs étrangers indifférents, comme en témoigne l’un de ses fleurons, Paystack, qui vient de lever de nouveaux financements d’un montant de 8 millions de dollars.  

La société de paiements nigériane, à laquelle Club Africa a déjà consacré un article, a levé 8 millions de dollars auprès d’investisseurs, tels que la société de paiements internationale Stripe (avec une participation de Visa) et Tencent. En 2016, la start-up nigériane rejoignait Y Combinator, le fameux incubateur de la Silicon Valley qui avait déjà parrainé des start-ups vouées à devenir leaders dans leur secteur, comme Dropbox. 

Grâce à ses interfaces de programmation (API), Paystack permet aux développeurs de créer des outils de paiement reliés à des solutions de traitement de paiements multiples et de gestion des transactions, aussi bien du côté du vendeur que du consommateur. Cette manne de 8 millions de dollars permettra à l’entreprise de stimuler sa croissance, éventuellement à l’extérieur du Nigéria. Son accessibilité pour les nouvelles entreprises, par exemple en les intégrant à la plateforme sans exiger ni justificatif de constitution de l’entreprise ni compte bancaire commercial, a déjà valu de nombreuses louanges à Paystack. 

En savoir plus sur : qz.com

< Précédent Suivant >

Articles connexes