Banque africaine de développement : plus d’argent pour les projets liés au charbon

La Banque africaine de développement ne financera plus aucun projet lié au charbon. La banque s’est engagée à mettre fin à son soutien financier au charbon.  « Le charbon appartient au passé, l’avenir est aux énergies renouvelables », a annoncé Akinwumi Adesina, le président de la banque. « À la Banque africaine de développement, nous sommes décidés à sortir du charbon. »

D’après un reportage signé Devex.com, Adesina, président de la BAD, a affirmé que la banque « devait se concentrer sur les énergies propres, les énergies renouvelables ».

C’est en 2015 que la banque a investi dans le charbon pour la dernière fois à hauteur de quatre millions de dollars de prêt pour une petite centrale électrique au charbon au Sénégal. En sortant du charbon, la BAD suit l’exemple d’autres banques de développement multilatérales qui ont mis fin à leur soutien aux projets liés au charbon, comme le Groupe de la Banque mondiale, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement et la Banque européenne d’investissement.

La Banque européenne d’investissement a un projet de politique actuellement à l’étude qui mettrait fin à l’ensemble de son financement des combustibles fossiles au-delà de 2020.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur devex.com

< Précédent Suivant >

Articles connexes