DIFFA investit dans des films et des fictions africains

10/11/2014 11:04:20

Club Africa part à la découverte des films et des fictions en Afrique. Nous avons rencontré Alain Modot et Silvia Angrisani qui nous ont contactés pour nous parler de l’initiative DIFFA de leur entreprise grâce à l’onglet « Partagez votre histoire » sur Club Africa.

« Lorsque j’ai vu pour la première fois un film réalisé en Côte d’Ivoire, j’ai été très surpris. Les images, les sons et le jeu des acteurs étaient très différents de ce à quoi j’étais habitué », explique Alain Modot, créateur du réseau DIFFA de producteurs africains de films. « Mais après avoir décidé de laisser de côté mes préjugés cinématographiques, je me suis rendu compte que les films africains offrent une véritable fenêtre sur la diversité culturelle de l’Afrique ».

Professionnaliser le marché

DIFFA (Distribution internationale de films et fictions d’Afrique) est une initiative visant à renforcer le potentiel international des films africains. « Lorsque je me suis rendu pour la première fois en Afrique de l’Ouest, j’ai mieux compris les nombreux problèmes auxquels les producteurs africains doivent faire face lorsqu’ils ont des ambitions internationales ; vendre les productions à des pays voisins est déjà relativement compliqué. La plupart des producteurs africains tournent par exemple en 4:3, alors que les chaînes panafricaines comme TV5 Monde Afrique ou Canal Plus Afrique exigent le standard international 16:9 », nous explique Alain Modot, cofondateur et PDG de DIFFA. Le doublage pose également problème. « Bien souvent, les producteurs ne sont pas au courant des exigences techniques liées au doublage lors du tournage, ce qui les empêche par la suite de surmonter la barrière linguistique. DIFFA s’associe aux producteurs afin de professionnaliser le marché, par le biais de formations et d’échanges d’informations sur des sujets techniques ».

Attirer des producteurs

DIFFA, initiative née de la coopération entre Media Consulting Group (France) et Martika Production (Côte d’Ivoire), a fait ses débuts en 2012. Au cours de la première année, ses cofondateurs, Alain Modot (France) et Jean-Hubert Nankam (Côte d’Ivoire), ont réuni six producteurs du Mali, du Burkina-Faso et de Côte d’Ivoire afin de se pencher exclusivement sur la promotion. La distribution et les ventes n’ont débuté qu’en 2013 et de nouveaux producteurs se sont joints à l’initiative. Aujourd’hui, le réseau est composé de 15 producteurs du Mali, du Burkina-Faso, de Côte d’Ivoire, de Guinée, d’Algérie, du Cameroun, du Sénégal, de France et du Nigeria. Selon Alain Modot, « bien que nous soyons surtout présents en Afrique francophone, nous nous attaquons petit à petit à la barrière linguistique, ce qui devrait nous permettre d’attirer plus de producteurs d’Afrique anglophone ».

Investir dans des films africains

« Afin d’offrir un contrepoids aux productions hollywoodiennes ou aux feuilletons brésiliens », ajoute Silvia Angrisani, directrice des ventes, « il existe un véritable besoin et souhait de la part des Africains d’avoir accès à des images et à des films régionaux. DIFFA investit dans des productions africaines afin d’élargir les horizons des producteurs au-delà des frontières nationales. Par exemple, nous rencontrons nos producteurs partenaires avant le tournage pour les conseiller sur les normes techniques à respecter pour s’exporter au-delà des frontières de leur pays ».

Regardez des films africains !

DIFFA propose un large éventail de productions africaines. Son portefeuille contient plus de 500 heures de films. Que vous soyez un Africain de souche ou curieux de découvrir la culture africaine, les films africains vous racontent une histoire, sont riches en émotions et touchent l’être humain quelles que soient ses origines. Pour les publics africains intéressés par les films africains, Alain et Silvia suggèrent de regarder les chaînes de télévision panafricaines comme Canal Plus Afrique, M-Net (Afrique du Sud), Zuku (en Afrique de l’Est), TV5 Monde Afrique et Nollywood TV (Nigeria). Les cinéphiles qui ne se trouvent pas en Afrique trouveront leur bonheur sur TV5 Monde Afrique sur Internet, Africafilms et Iroko TV.

< Précédent Suivant >

Articles connexes